Règles des spectateurs

Règle 1 : Sur les lignes de touche, laissez-vous aller au MAXIMUM en redoublant d’encouragements POSITIFS. Faites-vous meneuses et meneurs de claques et hurlez à volonté.

Lorsque les joueurs mettent beaucoup d’effort au jeu, ils doivent pouvoir compter, voire même méritent votre soutien et vos encouragements POSITIFS. Ils ont besoin de sentir votre présence auprès d’eux et que leurs efforts ne sont pas vains. La plupart des équipes ont déjà suffisamment de mal à développer un esprit d’équipe et une image de gagnants au stade où elles doivent aussi acquérir leur expérience et améliorer leurs compétences. Les jeunes n’ont PAS BESOIN de vous entendre crier VOTRE anxiété pour ajoute à la leur dès qu’un match tourne mal. Si vous voulez empirer les choses, vous n’avez qu’à élever la voix suffisamment pour qu’ils vous entendent leur crier de sortir le ballon de là!

Règle 2 : En toutes circonstances, ABSTENEZ-VOUS DE CRITIQUER les arbitres ni les joueurs de votre équipe ou de l’équipe adverse.

Même si les arbitres étaient VRAIMENT nuls, ils pourraient facilement s’irriter et se sentir insultés sous les critiques des spectateurs et rendre les choses encore plus difficiles pour l’équipe. S’ils sont des pros, ils choisiront d’ignorer vos remarques ou vous demanderont de quitter le terrain. Que les choses tournent mal ou non, vous aurez à tout le moins distrait l’équipe et, dans le pire scénario, aurez fragilisé l’esprit sportif de tous les joueurs. Critiquer publiquement les joueurs de votre équipe peut vraiment nuire au moral de tous. Ils ont déjà une TRÈS BONNE idée de leurs faiblesses au contact de leurs entraîneurs et de leurs coéquipiers. Ils n’ont nul besoin de se les faire rappeler par leurs familles, amis et autres spectateurs. Les joueurs de l’équipe adverse font aussi de leur mieux et, en réalité, ne sont pas plus ni moins méchants que les joueurs de votre équipe. De manière générale, la critique nuit à l’esprit sportif et crée de mauvais sentiments sur le terrain et au-delà. Le spectacle désolant d’une personne supposément adulte insultant un enfant sur un terrain de soccer est absolument grotesque. Le soccer est un jeu et non une guerre.

Règle 3 : Évitez les directives provenant des lignes de touche, d’autant plus lorsque les jeunes se trouvent tout près.

Dans bien des ligues, il est mal vu qu’un spectateur se fasse entraîneur derrière la ligne de touche. Le soccer est différent de la majorité des sports en Amérique puisqu’il laisse la place au jeu des joueurs. Les entraîneurs doivent réduire leurs interventions au minimum. Si vous croyez qu’un enfant gagnerait à faire les choses autrement, parlez-en à l’entraîneur et non au joueur lui-même. Comme les parents le découvrent à l’occasion, le joueur en question fait justement tout ce que l’entraîneur lui a dit de faire. Peu importe la situation, un parent peut contribuer au développement athlétique d’un joueur beaucoup plus aisément en collaboration avec ses entraîneurs plutôt qu’en œuvrant à contre-sens.

Règle 4 : Donnez plus d’espace aux joueurs, aux entraîneurs et aux arbitres.

Beaucoup de ligues établissent des règles qui exigent que les spectateurs se tenant sur le côté du terrain se confinent à la zone séparant les bancs de punition et gardent toutes les parties de leur corps (y compris les jambes allongées) au moins un mètre derrière la ligne de touche. N’envahissez pas les lignes et éloignez vous de la zone de but pour éviter les interactions avec les joueurs pendant la partie.

Règle 5 : Souvenez-vous bien que CE N’EST QU’UN JEU.

N’oubliez pas, VOTRE attitude sur les lignes de touche peut nuire à l’humeur et au succès de l’équipe. Si les entraîneurs sont d’avis que vos agissements sur les lignes de touche nuisent de quelque manière à la performance des équipes, ils vous en aviseront sur le champ sans nécessairement vous ménager. Sachez vous montrer tolérant. Les émotions sont à leur paroxysme pendant les matchs et un rien peut facilement nous offenser. Ainsi, tout spectateur, parent, ami ou joueur qui persiste à mal se conduire derrière les lignes de touche en dépit des avertissements des entraîneurs seront expulsés des lieux. Les entraîneurs doivent éviter les altercations avec les parents pendant un match. Si VOUS voulez parler de la partie, appelez les entraîneurs à la maison plus tard ou discutez avec lui à l’écart lorsque le match sera terminé.