Nous en avons tous à apprendre!

Nous tenons à rappeler aux parents que nous sommes tous ici pour apprendre.

Les entraîneurs

La majorité des entraîneurs sont des parents, comme vous et moi, qui acceptent de donner de leurs temps pour en faire bénéficier votre enfant. Ces gens sont formés par l’entremise de cliniques données par un directeur technique du Club. Des programmes de certification leur sont également offerts. Bref, les entraîneurs ont toujours beaucoup à apprendre et apprécieront sincèrement votre appui.

Les arbitres

Les arbitres sont généralement des jeunes du Club qui ont choisi de relever un imposant défi. Tous nos arbitres doivent suivre la formation d’arbitrage donnée par l’arbitre en chef du Club et réussir avec une moyenne d’au moins 85 % pour pouvoir devenir arbitre. Leur travail est particulièrement difficile et ne peut être vraiment appris que sur le terrain. Ils méritent le respect des joueurs, des entraîneurs et des spectateurs. Nous aurons toujours à vivre avec des décisions d’arbitre controversées mais souvenez-vous néanmoins que nos arbitres en ont aussi beaucoup à apprendre et qu’il est de notre devoir, à tous, de les appuyer et de les encourager.

Les joueurs

Il est absolument essentiel de prendre conscience que les joueurs sont là pour apprendre et qu’il est important de les féliciter même s’ils font des erreurs. L’expérience d’apprentissage n’est-elle pas nécessairement pavée d’erreurs d’inexpérience? Du moins, c’est la façon dont nous avons décidé de voir les choses et nous espérons vous inciter à les voir du même œil favorable. Se montrer trop exigeants face aux enfants vient souvent détruire leur amour du jeu. Encouragez plutôt votre enfant par la voie du renforcement positif.

Les parents

Oui, vous apprenez plein de choses, vous aussi. Vous apprenez à encourager vos enfants de manière positive sur le terrain. Vous apprenez que les entraîneurs et les arbitres sont des bénévoles qui s’investissent à faire de vos enfants de meilleures personnes et que votre aide sur ce plan est certes la bienvenue.

Un mot des entraîneurs

L’influence des parents dans la vie d’un joueur de soccer se reflète intensément sur son expérience d’athlète. Dans cet esprit, nous avons voulu prendre le temps d’écrire ces quelques consignes utiles à l’approche de la saison à venir. Si vous avez des commentaires ou questions à greffer à nos réflexions, n’hésitez pas à les partager avec nous, les entraîneurs de vos jeunes.

Évitez de dupliquer les efforts des entraîneurs : Laisser l’entraîneur faire son travail implique qu’il soit celui qui a pour tâche de motiver et de préparer émotionnellement votre enfant aux pratiques, qui fait les critiques après la partie, qui fixe les objectifs, qui demande un peu plus d’effort, etc. Vous avez décidé de confier votre enfant à cet entraîneur et il est important de lui laisser faire son travail. Lorsque vous cherchez aussi à être l’entraîneur de votre jeune, vos directives portent à confusion avec celles de son entraîneur et la performance du joueur finit souvent par s’en ressentir
Manifestez votre appui au Club : Impliquez-vous. Donnez de votre temps. Aidez-nous à recueillir des fonds. Offrez vos services de chauffeur. Manifester son appui, c’est tout cela.
Faites-vous les plus grands admirateurs de votre jeune : Appuyez votre enfant sans condition. Ne le privez surtout pas d’affection s’il joue moins bien. Vous ne devez jamais exiger d’un enfant qu’il soit meilleur au jeu pour mériter votre amour.
Appuyez et encouragez tous les joueurs de l’équipe : Encouragez le travail d’équipe. Les copéquipiers de votre enfant ne sont pas des adversaires. Si un joueur est supérieur, expliquez à votre enfant qu’il est excellent de s’en inspirer pour s’améliorer.
Évitez les promesses et les cadeaux : C’est à l’entraîneur qu’il incombe de motiver votre enfant. Les promesses et les cadeaux ne font qu’empêcher les jeunes de se concentrer à fond lors des pratiques et des matchs.
Encouragez les jeunes à s’adresser directement aux entraîneurs : Si votre enfant doit manquer une pratique ou éprouve des difficultés lors d’une pratique ou d’un match, encouragez-le à s’adresser directement à l’entraîneur. Être assez grand pour prendre ses responsabilités est un ingrédient essentiel pour devenir un grand joueur. Il en va de même pour les responsabilités hors terrain où votre jeune doit apprendre à s’affirmer à tous les niveaux du jeu, de la préparation au match lui-même.
Apprenez à bien comprendre le jeu et mesurez vos agissements : Ne perdez pas de vue que l’estime que votre enfant a de lui-même ainsi que sa performance sont en jeu. Soutenez-le, criez lui des encouragements mais mesurez vos réactions en toutes circonstances. Pour donner son maximum, un joueur doit se concentrer sur ce qu’il peut contrôler (sa forme physique, sa position, son talent, son agressivité, ce qui s’annonce dans la partie) et non pas sur les choses sur lesquelles il n’a aucun contrôle (l’état du terrain, l’arbitre, la météo, l’adversaire ou même l’issue prévisible de la partie). Entendre la foule lui dire quoi faire ou injurier l’arbitre ne fait que le distraire de ce qu’il doit faire.
Surveillez l’intensité du stress subi à la maison : Gardez un œil sur votre jeune pour vous assurer qu’il arrive à bien gérer son stress dans les différents aspects de sa vie.
Surveillez ses habitudes alimentaires et ses heures de sommeil : Surveillez l’alimentation de votre jeune et assurez-vous qu’il dorme suffisamment.
Aidez votre enfant à gérer ses priorités : Aidez votre enfant à maintenir le cap sur ses études et ne pas perdre de vue ses amitiés et les autres aspects importants de la vie en-dehors du soccer. De la même façon, si votre enfant s’est engagé à jouer au soccer, insistez pour qu’il respecte ses obligations envers l’équipe.
Voyez les choses en face : Lorsque votre jeune quitte le terrain après une défaite bien qu’il ait joué de son mieux, faites-lui voir le bon côté des choses. Rappelez-lui qu’il doit se concentrer sur la qualité et l’évolution de son jeu plutôt que sur les résultats. Son plaisir et sa satisfaction doivent naître de l’effort investi pour « tenter » de gagner. De la même façon, il doit pouvoir les réjouir d’une victoire inattendue malgré une préparation ou performance qui laisse à désirer.
Ne faites pas du soccer votre vie entière : Le soccer ne doit pas occuper toute la place dans votre vie. Si la performance de votre enfant déclenche un torrent d’émotions en vous, tentez de les réprimer. Souvenez-vous que votre relation avec votre enfant durera bien après ces jours de dure compétition et il est important de dissocier vos objectifs personnels de l’expérience de votre enfant.
Amusez-vous : C’est ce que nous tenterons de faire! Nous mettrons votre jeune au défi de se dépasser, de sortir de sa zone de confort et de s’améliorer, non seulement comme joueur, mais aussi comme personne. Nous tenterons d’y parvenir dans un climat où se conjuguent le plaisir et les défis de jouer au soccer. Nous sommes impatients d’amorcer le processus et espérons que vous l’êtes tout autant que nous!